Augmentation des Frais d’Inscription à l’uni.lu

By | April 26, 2004

Augmenter les frais d’inscription? Raisons concrètes s.v.p.?

L’Université du Luxembourg (Uni.lu) a officialisé son intention de doubler les frais d’inscription à partir du semestre d’été 2011. La Luxembourg University Students’ Organization (LUS) condamne cette proposition qui pourrait créer de graves inégalités sociales entre les étudiants et qui serait une entrave à l’accès universel à l’éducation supérieure au Luxembourg.

Même si l’Université du Luxembourg prétend que les hausses des frais d’inscription se font avec la volonté d’une « amélioration des conditions d’études » au sein de son institution, la LUS reste néanmoins dubitative quant à la sincérité de ces propos. L’argumentaire de l’uni.lu nous fait plus croire à une volonté d’épargne qu’à une détermination à y améliorer les conditions d’études. Vu la situation financière actuellement difficile non seulement au Luxembourg mais dans toute l’Union Européenne, l’adoption d’une telle mesure économique reste compréhensible, mais ne peut pas se faire au détriment des étudiants, ou pire encore, limiter l’accès à l’éducation supérieure au Luxembourg.

La LUS, dans son rôle de représenter et de protéger tous les étudiants inscrits à l’Uni.lu, critique ainsi vivement les intentions d’augmenter les frais d’inscription de 100€ pour le semestre d’été 2011. Vu que seule « une grande » partie des étudiants pourra bénéficier d’une aide d’état (affirmation n’étant par ailleurs appuyée par aucune statistique officielle), la LUS est d’avis qu’une telle décision créerait des inégalités sociales inutiles entre étudiants résidents, frontaliers et étudiants de pays tiers de l’Union Européenne, situation que la LUS ne peut tolérer.

Tout comme l’autre organisation nationale d’étudiants du Luxembourg, l’UNEL (Union nationale des étudiant-e-s du Luxembourg), précisons que la différence faite entre « frais d’inscription » et « frais de scolarité » n’est pas qu’une différence sémantique. Tandis que les frais d’inscription ne constituent qu’une taxe administrative assez faible et symbolique, les frais de scolarité peuvent venir à changer considérablement la relation qui existe entre étudiant et institution d’éducation supérieure ; comme un client qui paye pour un service, l’argumentaire de l’Uni.lu démontre clairement que l’étudiant viendra à payer pour un/des service(s) qui lui seront prestés par l’Université.

Cela se rajoute ainsi aux doutes de la LUS quant aux intentions de cette augmentation présentée comme inoffensive, qui ne pourrait être qu’une passerelle vers des « Tuition fees » à l’américaine s’élevant à des sommes à 5 chiffres !

Tant qu’il n’y aura pas de prise de position officielle de l’uni.lu sur la nature et la définition de ces frais (d’inscription ou de scolarité), ainsi que de projets concrets, transparents et publics, prouvant et garantissant le réinvestissement de cette hausse à l’avantage des étudiants, la LUS refuse catégoriquement une telle proposition.

Vu que cette proposition ne sera soumise au vote au sein du Conseil de Gouvernance de l’Uni.lu qu’en septembre, il nous reste du temps pour entamer des discussions et faire entendre clairement la voix étudiante avant une prise de décision définitive !

Il est maintenant de la responsabilité de TOUS les étudiants de l’Uni.lu de se défendre contre ces intentions. La LUS assistera bien entendu tous les étudiants dans leurs démarches pour conserver et garantir un accès universel à l’éducation supérieure au Luxembourg!